Née à Manchester de parents d’origine iranienne, j’ai passé mon enfance dans l’Iran de l’après-révolution Islamique de 1979 sous le règne des Mollahs. La révolution, la guerre, le régime dictatorial, la religion imposée, l’Islam fanatique et intégriste, … ont beaucoup influencé mon enfance. Les années noires avec toutes sortes d’interdictions : la joie interdite, la musique interdite, la danse interdite, l’art interdit, la beauté, la couleur et la lumière, … interdites. La liberté est interdite! La pensée est interdite!

 

Parmi toutes ces interdictions, la peinture était pour moi une escapade vers la beauté et la couleur, une fenêtre furtive vers le monde bariolé des rêves, vers le monde de l’extérieur. Une boite de crayons de couleur et un petit carnet de dessin étaient les complices de mes années d’enfance. Fascinée par toutes sortes d’art pictural et visuel, depuis mon adolescence, j’ai suivi différents cours et stages en peinture, dessin et calligraphie (persan) en Iran.  

 

Dès mon enfance, je ne me considérais pas comme appartenant à la situation noire, enfermée, et désespérée de mon pays d’origine et je voulais toujours partir de l’Iran et vivre ailleurs, en Europe, en Occident, en liberté!

 

Mathématicienne de formation, après une courte période de travail en Iran je suis partie de mon pays d’origine et arrivée en France, ma nouvelle patrie, en 2003 où j’ai poursuivi mes études en informatique et en micro-électronique jusqu’au doctorat.

 

Mais tout au long de ma vie, je n’ai jamais laissé de côté, la peinture et le dessin. En France ainsi qu'en Iran en parallèle à mes études et et puis ma carrière d’ingénieur/chercheur, je poursuis des cours, des ateliers, et des stages d'arts plastiques (dessin et de peinture) et d'histoire d'art.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now